Les espaces verts augmenteraient la valeur de l’immobilier ?

Admirer la beauté la nature et jouir de ses bienfaits ne sont pas toujours gratuits comme à la campagne. Pour ceux qui veulent vivre en ville, les logements à proximité d’un espace vert sont souvent plus coûteux. Attendez-vous alors à une légère augmentation du budget, si vous voulez un bien immobilier près d’un jardin ou un espace paysager.

Les Français en faveur de la verdure

Savez-vous que les Français aiment se loger dans un environnement de verdure ? Ce fait a été confirmé par une étude réalisée par l’UNEP (Union Nationale des Entreprises du Paysage) qui avance que huit Français sur dix veulent s’installer dans un nouveau logement proche d’un espace vert. En outre, six sur dix Français souhaitent l’aménagement de nouveaux espaces verts dans leur municipalité, en face des crèches.

Le vert a de la valeur !

Toujours selon l’étude menée par l’UNEP, les espaces verts entraînent de la valeur ajoutée sur le logement. Selon de cabinet Asterès, si votre logement se situe à moins de cent mètres d’un espace vert, vous profiterez d’une plus-value de 10.000 euros par rapport aux biens immobiliers plus éloignés. Ce cabinet a étudié la ville de Brest, et a constaté que si les appartements sont très proches des espaces verts, leurs tarifs augmentent de 17%. Tandis qu’à Angers, une augmentation de 10% de la densité des espaces verts entraîne une hausse de prix de 1,3%.

La TVA revue à la baisse ?

Pour les spécialistes de création de jardins et d’espaces paysagers, l’objectif est alors de satisfaire les demandes des résidents en intégrant les espaces verts depuis la conception des projets immobiliers. Le cabinet Asterès a proposé dans son rapport l’insertion d’espaces verts dans tous les projets d’aménagements dans les villes. Il demande également une réduction de la TVA en cas de création d’espaces verts afin d’alléger les budgets d’aménagements dans les communes.

Les SCPI s’en mêlent

Ville verte écologique 3D vegétalPreuve que la verdure donne de la valeur à l’immobilier, certaines SCPI (société civile de placement immobilier) choisissent de délaisser l’immobilier pro pour investir de plus en plus dans l’immobilier locatif et notamment les maisons et immeubles à proximité d’espaces verts. C’est notamment le cas des SCPI Multihabitation (10 SCPI à ce jour) du groupe La Française AM, un véritable succès ; ou encore la SCPI Corum Convictions, qui investit par ailleurs à l’étranger, dans des pays reconnus comme écologiques, notamment aux Pays-Bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post

Cliquer C Trouver | Free Landz | Services pro