Crise du logement, on en est où ?

Décalage entre l’offre et la demande

La crise du logement s’explique en partie par un décalage important entre l’offre et la demande. En principe, la France devrait proposer chaque année 500 000 nouveaux logements, un chiffre qui a été calculé à partir d’études professionnelles, comptabilisant les nouveaux ménages, les séparations ainsi que les nouvelles familles monoparentales.
Or, les constructions immobilières entre juillet 2013 et juillet 2014 ont subit, au contraire, une baisse d’environ 13%.
Cette tendance engendre une baisse considérable de l’offre et donc, une flambée des prix.

Des loyers et des prix d’achat trop élevés

En 15 ans, les prix de l’immobilier ont ainsi doublé alors que, dans le même temps, les salaires n’ont augmenté que de 30%.
Il faut aujourd’hui 7,9 années de travail à un français pour pouvoir s’acheter un appartement de 70m², contre 3 en Allemagne par exemple. C’est énorme, surtout quand on sait que, chaque année, un français au revenu moyen dépense environ 27% de son salaire dans son loyer.

Des aides de l’Etat

L’Etat tente tout de même d’aider les plus démunis. Ce sont ainsi 42 milliards d’euros qui sont redistribués chaque année pour les aides au logement (notamment les APL). 15 milliards d’avantages fiscaux sont reversés afin de motiver les français à investir.
Mais la solution idéale pour sortir de cette crise serait de construire à des prix accessibles sur des terrains proches des villes. Malheureusement, trop de personnes s’y opposent… A Paris, 7 millions de m² de bureaux vides pourraient par exemple être transformés en 100 000 appartements de 70m². Un manque à gagner incroyable qui devrait être résolu dans les prochaines années, si les gouvernements successifs arrivent à se mettre d’accord sur la question.

Related Post

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *