Crédit immobilier : attention à l’assurance !

Depuis plusieurs années, le taux d’un crédit immobilier stagne à un niveau plutôt bas, permettant l’arrivée de nouveaux propriétaires bénéficiant de taux d’environ 2,8% sur 15 ans. Il apparaît difficile de faire plus engageant pour se lancer dans l’acquisition !

Pourtant, les assurances que vous souscrivez peuvent alourdir votre crédit de façon importante. En effet, si le taux de remboursement a baissé, celui des assurances décès, invalidité ou d’incapacité de travail (DIIT) n’a pas bougé. Aujourd’hui, l’assurance représente 31% du montant total de votre crédit, contre seulement 18% en 2009 !

Toutefois, ces assurances, qui visent à rembourser les mensualités de votre crédit en cas de décès ou de soudaine incapacité financière, sont obligatoires. Vous ne pourrez donc pas vous en passer. En revanche, vous pouvez choisir des tarifs plus intéressants.

Comment faire des économies ?

C’est simple : faites jouer la concurrence ! Vous avez parfaitement le droit, à condition que votre assurance propose exactement les mêmes garanties que celles de votre banque.

En effet, aujourd’hui, lorsque vous souscrivez un crédit immobilier, votre banque vous propose toujours l’assurance de sa filiale. Et celle-ci n’est pas toujours intéressante selon les profils ! Par exemple, un jeune emprunteur de moins de 40 ans, non-fumeur, et qui ne présenterait aucun risque (sportif extrême, profession dangereuse…) peut faire une économie de près de 4 000€. Un montant important, surtout en période de crise…

Pourtant, de nombreux banquiers rechignent toujours à accepter une assurance extérieure, et ils compensent généralement cette perte en augmentant votre taux d’amortissement. Et ça aussi, c’est parfaitement légal !

Comment faire, alors, pour réaliser les économies tant attendues ?!
Il suffit de faire les démarches dans l’autre sens. Normalement, on prend le crédit, puis l’assurance. Ici, nous vous proposons de comparer les assurances et de les démarcher AVANT de faire votre demande de crédit. Une fois la meilleure choisie en fonction de votre profil (et si ce n’est pas celle de votre banque), demandez une attestation et rendez-vous à la banque.

Mais attention ! Ne parlez pas tout de suite de votre souhait de prendre une assurance extérieure ! Récupérez d’abord une simulation écrite de votre futur crédit et un tableau d’amortissement. Ce document fige la proposition, qui ne pourra pas être revue à la hausse. C’est uniquement à ce moment là que vous pourrez présenter votre attestation d’assurance extérieure !

Related Post

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *